Recherche coloc : Emmerdeurs, râleurs, lovers... s'abstenir ! d'Emma Green des éditions Addictives.
 
 
C'est le troisième roman que je lis de ce duo d'auteures, je suis toujours aussi conquise par leur manière d'écrire, leurs histoires et les émotions dégagées par leurs mots.
Dans ce livre, Ada est une fille solitaire, elle a quitté Dublin quinze ans auparavant mais doit y retourner. Elle veut se débarrasser de son passé et surtout tourner la page.
Elle décide de rénover son appartement qui était avant celui de ses parents.
Son désigner et architecte Brody, va s'occuper de son appartement, au fur et à mesure des travaux, ils décideront de faire louer les chambres.
Il y aura Dermot, le prof de philo en slip et pantoufles, Charlotte avec sa clic ( lapin, chat, perroquet), Callum le malentendant, Elif la dévoreuse de romances et Maeve une bimbo un peu trop sûre d'elle.
J'ai littéralement dévoré ce livre en moins de 24h. Je vous garantis que si vous n’avez pas le moral ou un petit coup de mou ce livre est fait pour vous.
J'ai rigolé à n'en plus finir par les répliques et les personnages si différents et étonnants !
Ce roman est une pépite, c'est frais, c'est marrant, et sans prise de tête.
Chaque personnage apporte quelque chose dans l'histoire, je les ai tous aimés et je me suis attachée à eux mais pas Maeve en faite, je la détestais.
Au rendez-vous : rire, amitié, amour, passé. Un superbe mélange qui nous rend accroc à notre lecture ! 
 
Avez-vous déjà lu ce livre ? Ou avez-vous envie de le lire ? Connaissez-vous ce duo d'auteures ?
 
4,5/5 - 14,90 € - 358 pages
La rue qui nous sépare de Célia Samba des éditions Hachette romans.
 
 
Dans ce roman, au côté de Noémia et de Tristan, j'ai passé un agréable moment..
Noémia est une jeune femme de 19 ans, elle est étudiante en droit, solitaire et vu les démons de son passé, elle habite à Paris avec son cousin et sa cousine en collocation.
Tristan est un jeune homme de 21 ans, sans-abri, dont la vie n'a été pas épargnée, et qui fait tout pour survivre au froid, à la faim et aux gens qui peuvent le dépouiller de ses affaires personnelles.
Quand Noémia rencontre Tristan, elle n'est pas sûre d'elle, elle a peur et fuit, la honte sûrement ou son passé, la peur d'être moquée.
C'est la deuxième fois que je lis un roman sur ce thème, celui-ci est plus explicite sur la situation d'un jeune adulte en tant que sans-abri.
L'écriture est fluide, dure par moment car dans la vie tout n'est pas tout rose ! Mais ça reste simple, réel et efficace.
Vers la fin du roman, un choix s'impose à nous, une fin tragique mais réelle ou une fin plus romancée.
J'ai trouvé la première fin inutile, je m'explique elle ne dure que quelques pages, elle est certes dure et réelle mais il manque des réponses à certaines de nos questions sur Noémia, sa famille, sa reconstruction, son cousin et sa cousine.
Dans la deuxième fin plus romancée qui dure plus d'une centaines de page est beaucoup mieux pour ma part, on a les réponses à nos questions, on en sait beaucoup plus sur le cousin et la cousine de Noémia, j'ai largement préféré cette fin-là.
Je n'aime pas vraiment les romans à deux fins de base. Je pensais plus apprécier dans ce roman mais pas du tout, la deuxième fin colle mieux à l'histoire, il n'y aurai eu qu'une fin je pense que ce livre aurait pu être un coup de coeur.
Au rendez-vous : reconstruction de soi, passé, violence, alcool, humiliation, harcèlement scolaire, amour, famille, partage ! Un cocktail bien mené pour passer un agréable moment de lecture.
 
Avez-vous déjà lu ce livre ? Ou avez-vous envie de le lire ?
 
/5 - 18 € - 394 pages

 

Un fiancé pour l'été de Lili Bazaar des éditions BMR que je remercie pour l'envoi.
 
 
C'est le deuxième roman que je lis de cette auteure et je suis convaincue.
Mia part en vacances pour revivre certains moments de son passé, en prenant le ferry pour aller sur les îles grecques, elle rencontrera Nikos, beau garçon, chaleureux et prévenant. Cela ne durera que le temps du trajet.
Arrivée à destination, Mia compte bien en profiter mais sur son chemin elle croisera les démons de son passé, Nikos qui se trouve au même endroit au même moment va venir à son secours en déclarant être son fiancé. Prise de court, Mia va acquiescer et l'aventure va commencer.
Mia est une jeune femme peu sûre d'elle, pour cause sa sœur démoniaque lui en a fait voir de toutes les couleurs, avec son première amour. Mia n'a pas confiance en elle, ni aux hommes qui l'entourent.
Nikos est un bel homme, prévenant, charmant, il a tout pour plaire, il est mystérieux mais il aide Mia à aller de l'avant et à combattre les démons de son passé.
C'est une histoire courte mais intense, tout se passera assez rapidement mais j'ai aimé ça, même si comme toujours j'en voudrais davantage.
Les personnages de Mia et Nikos sont très attachants, j'ai tout aimé chez chacun d'eux, par contre la sœur de Mia, je la déteste au plus haut point, une vraie peste.
Au rendez-vous, amour, secrets, révélations, voyage, paysages, vacances..
Un cocktail parfait pour ce début d'été !
Alors, vous êtes prêt à retrouver Mia dans les îles grecques ?
 
Avez-vous déjà lu ce livre ? Ou avez-vous envie de le lire ?
 
/5 - 14 € - 160 pages

 

La commode aux tiroirs de couleurs d'Olivia Ruiz des éditions Le livre de poche que je remercie pour l'envoi.
 
 
Rita, l'Abuela de la famille est décédée et sa petite fille hérite de sa commode qui renferme milles et un secrets sur la vie de Rita, et les générations de femmes, entre l'Espagne et la France. De la dictature franquiste à nos jours.
Une nuit, elle se plonge dans les tiroirs de cette commode pour découvrir ce qu'ils renferment.
Je ne pensais pas apprécié autant cette lecture, je connaissais Olivia Ruiz pour sa musique mais elle a un réel talent d'écriture.
J'ai été transportée dans ce livre, du début à la fin de ma lecture.
Rita était une sacrée femme, de caractère quand même mais aussi une personne douce, naïve, et en manque d'amour, elle n'a pas eu une vie facile à l'époque, entre la dictature, les choses de la vie, le travail, les enfants, petits-enfants. Rien n'était simple et rien ne tombait tout cuit dans la main.
J'ai eu un peu de mal à un certain passage sûrement parce que ça me touchait également à ce moment-là, mais ça n'a pas duré.
Olivia Ruiz a une écriture poétique, chaotique, délicate, poignante, prenante, il y a trop d'adjectifs possibles, pour décrire son talent d'écriture !
Ce roman est inspiré de faits réels, sur ses grands-parents c'est d'autant plus poignant.
J'ai été ému à certains passages, d'autres où j'ai bien rigolé.
J'espère que ce premier roman ne sera pas le dernier.
Pour conclure je vous recommande cette lecture, si ce n'est pas déjà fait..
Vous voyagerez de l'Espagne à la France aux côtés de Rita.
 
Avez-vous déjà lu ce livre ? Ou avez-vous envie de le lire ?
 
4,5/5 - 7,40 € - 180 pages

 

Coeur praline, tome 7 de Cathy Cassidy des éditions Nathan que je remercie pour l'envoi.
 
 
Dans ce tome inattendu, j'ai retrouvé Skye, elle a maintenant 15 ans, et c'est les vacances d'été. Ses sœurs vont partir, ou sont bien occupées mais elle ne sait pas quoi faire et déprime un peu.
Elle va rencontrer sur sa route Georges, qui campe pour 2 semaines dans le bois des noisetiers.
Georges est là pour explorer et faire des découvertes avec son détecteur de métaux, il invitera Skye à se joindre à lui.
Malheureusement tout ne se passera pas comme prévu, Rose une vieille dame a besoin d'aide, ses moutons s'échappent de leur enclos un peu trop souvent et un crapuleux agent essaie de la faire partir de chez elle pour construire une immense villa à la place.
Les villageois vont se serrer les coudes pour aider Rose.
Skye a le cœur meurtri à cause de son ex petit copain ( voir le tome : coeur guimauve), elle a du mal à s’en remettre et à faire confiance à Georges.
L'histoire, le contexte et le sauvetage de Rose m’ont émerveillée comme toujours quand je lis cette auteure. Skye a bien grandi et elle est remarquable pour son courage et sa détermination !
Comme toujours, j'ai aimé retrouver la plume de Cathy Cassidy, c'est merveilleusement bien écrit, j'ai été prise directe dans le roman, même si la saga je l'ai terminée depuis bien longtemps j'ai apprécié retrouver les sœurs Tanberry, et j'ai qu'une hâte : la sortie de Cœur Caramel, le tome 8 qui sera sur Summer en Octobre 2021. 
 
Avez-vous déjà lu ce livre ? Ou avez-vous déjà lu la saga les filles au chocolat ?
 
4,5/5 - 15,95 € - 216 pages

 

Get Away de Season Canahait des éditions BMR que je remercie pour l'envoi !
 
 
Avis :
Dans ce roman, qui est rempli de rebondissements, j'ai suivi Tina tout au long de son aventure.
J'ai apprécié ma lecture et j'ai surtout pas eu le temps de m'ennuyer !
L'auteur a une écriture fluide, rigolote..
J'ai passé un agréablement moment tumultueux aux côtés de Tina et Ove.
J'ai juste un point qui m'a gênée par moment c'est que l'auteur, je pense pour éviter par moment les répétions de prénoms a choisi d'utiliser plusieurs noms, par exemple Tina, par moment c'était la médecin, ou son nom de famille. Cela m'a pas mal perturbée par moment surtout au début où j'avais du mal à tout suivre.
Mis à part cela, ce roman est rempli de rebondissements, de rires et d'aventures !
J'étais agréablement surprise tout au long de ma lecture.
Je vous recommande ce roman, si vous ne l'avez pas déjà lu ! 
 
Avez-vous déjà lu ce livre ? Ou avez-vous envie de le lire ?
/5 - 17 € - 296 pages
 
Résumé :
Divorcée quelques heures à peine après son mariage, Tina a passé le début de sa lune de miel aux Caïmans seule, à noyer son dépit dans l’alcool.
Et c’est avec un énorme trou noir et une gueule de bois d’enfer qu’elle se retrouve maintenant la cible d’un tueur à gages. Accusée d’un meurtre qu’elle n’a pas commis, poursuivie par des criminels sans scrupules, elle s’enfuit au milieu de la nuit à bord d’un bateau volé, aidée par Ove, un ancien militaire sur qui elle est littéralement tombée entre deux cocktails la veille.
C’est certain, Tina nage en plein cauchemar. Qui peut bien lui en vouloir à ce point ?

 

J'arrête de râler ! de Syl et Sarujin d'après le Best-seller de Christine Lewicki des éditions Jungle.
 
 
On a tous tendance à râler pour tout et n'importe quoi, que ce soit pour les transports en commun, des collègues qui nous en demandent trop, la pluie, la chaleur et j'en passe.
Dans cet ouvrage avec quelques mini-histoires on se rend compte qu'on peut râler pour tout et rien.
C'est super éducatif je trouve, on trouve des exercices et des situations dans cette BD à résoudre.
Bon j'avoue, je n'ai pas fait les exercices sur 21 jours, ni écrits dans la BD aux endroits où il fallait faire les exercices. J'ai fait les exercices de choix et de situation.
J'ai aimé me plonger dans cette BD qui est très réaliste, je me suis souvent identifiée aux situations décrites. Je me rend compte que je râle souvent quand même .
Je vous recommande cette BD si vous râlez comme moi pour un rien des fois, parce vous êtes de mauvaise humeur ou parce que les autres avec leurs mauvaises humeurs vous font râler, car souvent c'est quand les gens râlent qu'on s'y met aussi !
 
Avez-vous envie de lire cette BD ?
 
/5 - 13,95 € - 60 pages

 

Campus drivers : Supermad, tome 1 de C. S. Quill des éditions Hugo New Romance 
 
 
GROS COUP DE CŒUR 
J'ai lu ce roman avec Marjorie, et on a passé un moment de lecture inoubliable, chaque jour quand on avait terminé la partie c'était difficile de ne pas continuer, déjà le premier jour on s’est arrêté à un chapitre, je vous dis même pas l'horreur d'attendre le lendemain, et le fou rire.
Dans ce livre les chapitres sont alternés entre Lane et Lois.
Lois a le cœur brisé pour sa rentrée à l'université, son petit copain Kirk l’a quittée à quelques jours de la rentrée, elle a le cœur en miettes, et ne sait même pas où aller.
Lane trouve Lois dans les couloirs de son immeuble, il décide de l'aider mais elle doit vite trouver une solution, c'est temporaire !
L'histoire commence à ce moment là, j'ai aimé les 2 personnages qui sont aussi surprenants l'un que l'autre, par leurs répliques, leurs caractères et leurs humours.
C'était une bouffé d'oxygène ce roman, l'humour est super présent du début à la fin et j'ai adoré ça, par les temps qui courent, ça remonte le moral.
Les personnages évoluent au fil des pages, Lois grandit, change, se métamorphose pour être une autre personne et pour reconquérir Kirk.
Lane lui a un lourd passé, et on le ressent dans sa manière d'être avec Lois, mais au fil des pages, il ira de l'avant.
Quand à Kirk je n'avais qu'une envie le gifler, ce mec me sortait par les yeux, je le déteste !
Lane fait partie de la bande des campus drivers, vous demandez une course, un des campus drivers vous amène d'un point A à un point B.
La bande est juste trop drôle, j'ai adoré Lewis, il est sacrément drôle et je l'ai adoré du peu que je l'ai vu. Donovan un peu moins mais j'ai hâte de le découvrir à travers le tome 2.
J'ai aimé Carter aussi, il ne fait pas partie des campus drivers mais il joue un rôle important pour Lane.
Pour conclure j'ai qu'une hâte lire le tome 2 et 3.
Surtout le tome 2, car vu la fin du tome 1 j'étais scotchée, je n'ai pas compris, mon cœur était suspendu aux dernières phrases.
 
Avez-vous déjà lu ce livre ? Ou avez-vous envie de le lire ?
 
/5 - 17 € - 469 pages

 

H.O.T : hypnotique, obstiné et ténébreux de Jeanne Pears des éditions addictives.
 
 
Dans ce roman en chapitres alternés, j'ai appris à connaître Frank et Lexi.
Frank est hockeyeur des Blackhawks, sur son chemin il va retrouver Lexi qui sera engagée en tant que psychologue pour aider les joueurs à contrôler leur colère et leur violence.
Elle va devoir assister aux matchs, aux déplacements, et faire des entretiens avec chaque joueur, si les autres y mettent du leur, ce n'est pas le cas de Frank.
Lexi lui a brisé le cœur 10 ans auparavant, c'était son premier amour.
Mais elle n'est pas de cet avis-là, car elle rejette la faute sur lui.
Chacun des deux personnages pensent que c'est la faute de l'autre.
J'ai aimé cette romance, prenante, émouvante, sensuelle..
Frank est quelqu'un de bien, il a le cœur brisé, il veut comprendre ce qui est arrivé 10 ans plus tôt, pourquoi Lexi a fait ça. Mais Lexi s'obstine à rejeter la faute sur Frank, car si tout est arrivé c'est de sa faute à lui, c'est lui qui est parti.
J'ai apprécié les deux personnages, Lexi par sa détermination, et Frank pour sa persévérance.
Je me suis vite attachée à eux, ils sont merveilleux.
Cet amour est aussi émouvant que fort, malgré les années.
L'auteure m’a fait vivre un très bon moment de lecture, j'ai apprécié son écriture qui est fluide, prenante, touchante, émouvante...
Je vous recommande cette lecture, un amour brisé, un passé douloureux mais une histoire d'amour au-dessus de tout.
 
Avez-vous déjà lu ce livre ? Ou avez-vous envie de le lire ?
 
4,5/5 - 14,90 € - 326 pages

 

 
  Et voilà, mon bilan du mois de Mai 
J'ai lu 13 livres :
 
 
Et 2 BD :
 
Un total de 4782 pages !
 
Vous souhaitez voir mes commentaires sur ces livres ? Clic-clic sur le nom du livre
 
Et vous, qu'avez-vous lu ce mois-ci ? Quels sont vos coups de coeur ou déceptions ? Avez-vous lu un de ces livres ?
Bisous 

 

Le chœur des femmes d'Aude Mermilliod, adaptation du roman de Martin Winckler des éditions Le Lombard que je remercie pour l'envoi.
 
 
Cette BD est l'adaptation d'un roman, vous le connaissez peut-être ?
Jean est interne à l'hôpital et doit faire un stage avec le docteur Karma en soins gynécologiques.
Elle n'est pas de cet avis, elle voulait faire de la chirurgie et non écouter les femmes parler de leurs corps ou d'elles-mêmes.
Au départ cela ne se passe pas très bien entre Jean et le docteur Karma, car ce docteur est assez spécial avant de pratiquer, il écoute ces patientes. Jean a l'impression de perdre son temps, mais un déclic va la faire réagir.
J'ai apprécié cette adaptation, je ne connaissais pas du tout le roman, donc pour ma part ça a été une totale découverte.
Chaque femme a son histoire, parler avant d'être ausculter peut être bénéfique et mettre à l'aise la patiente.
Chaque femme dans le monde a déjà subi des violences gynécologiques, ou a été jugée par son histoire, car pour certains médecins il n'y a que leur théorie qui compte et non ce que dit la patiente.
Dans cette BD on découvre plusieurs histoires, plusieurs types de femmes, jeunes, âgées. Il faut apprendre à ne pas juger, et à écouter.
Ce fut une très bonne lecture, que je recommande aux femmes, comme, aux hommes !
Peut-être que dans l'avenir je lirai le roman.
 
Avez-vous envie de lire cette BD ?
 
3,5/5 - 22,50 € - 232 pages